Le 11 octobre 2018, JFB Calibration participait chez Ariane Group à un essai de qualification sur une vanne qui sera montée sur la fusée Ariane 6.

L’objectif de cet essai de qualification était de s’assurer du bon fonctionnement de la vanne soumise à une détonation. Dans son fonctionnement réel, cette détonation aura lieu au moment de la séparation des modules Ariane 6 dans l’espace.

Des experts aux commandes

Plusieurs experts étaient présents afin de superviser l’essai de qualification:

  • les experts d’Ariane Group
  • un expert pyrotechnique pour placer les charges explosives et déclencher la détonation
  • les experts concepteurs de la vanne pour vérifier le fonctionnement et les paramètres de cette vanne
  • JFB Calibration participait à cet essai pour contrôler, enregistrer et analyser les mesures de débit.

Le rôle de JFB Calibration

Lors de cet essai de qualification, JFB calibration se chargeait d’assurer une mesure fiable de débit. Un cahier des charges bien précis permettait d’être en conformité avec l’essai . L’appareil utilisé était un débitmètre à effet Coriolis. Il mesurait un débit d’hélium de 170g/s pour une pression de test de 400 bar. L’exactitude du débitmètre était inférieure à 0.5% de la mesure. Afin de garantir et sécuriser les données, on enregistrait le débit selon deux systèmes d’acquisition. Par ailleurs, JFB Calibration enregistrait les données environnantes du débitmètre (pression du fluide, température du fluide, température ambiante, humidité) afin de les exploiter. En effet, cela a permis d’apporter une meilleure précision sur la mesure de débit.

Une préparation de longue durée

Plusieurs mois de préparation sont nécessaires à la préparation de ces essais : de nombreux tests  avaient été réalisés en amont  afin de vérifier différents réglages.

  • réglages des systèmes de mesure de débit
  • réglages des temps de réponses des capteurs, de débits, pressions et accélérations
  • mise en place des protocoles de l’essai

Il s’agissait de réaliser ces tests sans la charge explosive bien sûr. Certains tests avaient  également été effectués sur les charges explosives elles-mêmes afin de définir la quantité et l’emplacement optimal de l’explosion.

Essai concluant

Lors de l’essai de qualification final, la tension était palpable. En effet, pour des raisons techniques et budgétaires, on ne pouvait réaliser qu’un seul essai. De plus, la fourchette de tir pour réaliser la détonation était  très étroite : 2 secondes. Ces 2 secondes correspondent aux conditions d’essai qui devaient être respectées, les mesures les plus importantes étant le débit, la pression, l’accélération et les paramètres de fonctionnement de la vanne.

L’essai a été bref. Rapidement, nous avons analysé les résultats et nous avons constaté que l’ensemble des mesures notamment le débit étaient respectées et que les fonctionnalités de la vanne  n’avaient pas été modifiées suite à la détonation. L’essai a donc été concluant et a validé la qualification de la vanne.